Return to site

[Livres] Aborder 2019 avec optimisme...

· lecture

La période des fêtes a été un peu plus propice à la lecture... En plus de mes lectures habituelles plutôt tournées vers les RH et la communication digitale, j'ai également exploré quelques ouvrages de développement personnel. Comme il est de bon ton de prendre des résolutions en début d’année, j’ai choisi de vous présenter, pour mon premier billet de l'année, quelques lignes sur 3 ouvrages qui ont particulièrement retenu mon intérêt, dans cette catégorie du développement personnel (ou professionnel d’ailleurs). Trois ouvrages que j’espère vous aurez envie de lire (ou de relire) après ces quelques lignes … avec un fil conducteur pour la nouvelle année : l’optimisme !

"3 kifs par jour"

(et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur) – par Florence Servan-Schreiber, publié en 2011 chez Marabout.

Ce qu’il faut retenir :

Si la psychologie positive est actuellement très en vogue, l’ouvrage de Florence Servan-Schreiber, paru en 2011, a encore de beaux jours devant lui… Et pour cause, l’auteure y fait part de sa découverte de la discipline comme de tout ce qu’elle a mis en œuvre dans son quotidien pour appliquer les préceptes de la science du bonheur. Et pour commencer elle nous invite, selon l’approche de l’éminent professeur d’Havard, Tal Ben-Shahar, à revisiter notre conception du bonheur : celui-ci est moins dans l’aboutissement de quelque chose (un projet, un objectif, …), que dans le chemin pour y parvenir. L’auteure nous propose également de changer de lunettes pour regarder le monde sous un angle plus positif, pour voir les bénéfices cachés de ce que nous visons, pour apprendre à tomber ou encore mieux nous servir de nos propres qualités. Puis Florence Servan-Schreiber nous livre son secret : celui des 3 kifs par jour, comprenez 3 moments savoureux, instants, situations, interactions, événements, émotions qui vous ont procuré un sentiment de joie, d’amour, d’amusement, de délectation, de gourmandise, de grâce, de satisfaction et pour lesquels vous éprouvez de la gratitude. L’accélération de nos modes de vie, avec la révolution numérique, a tendance à appauvrir notre expérience du présent. Mais justement, prendre une photo mentale de l’instant, partager ce que l’on ressent avec son entourage notamment, peut en stimuler l’intensité. Florence Servan-Schreiber sait comment cultiver les kifs : par exemple, en se connectant aux autres (famille, amis, groupes, …), en inventant ses propres rituels (écrire, se dépenser, s’initier à la méditation de pleine conscience, ranger, …), en prenant son temps, ou encore en ne faisant qu’une seule chose à la fois…. C’est à toutes ces conditions que l’on expérimente le bonheur, comme un processus continu, comme une expérience des moments présents…

Ce que j’ai aimé :

  • Entrer dans l’intimité de l’auteure avec sa vie de famille, comment elle a transcrit les enseignements de la psychologie positive en petits gestes simples au quotidien, comment son mari et ses enfants se les sont appropriés et en font des rituels de leur belle histoire familiale,
  • Aborder les apports théoriques de la psychologie positive avec simplicité et pédagogie,
  • Découvrir les références nombreuses et étayées à des études menées par des scientifiques sociologues, psychologues de grandes universités ou laboratoires.

"Trouver son ikigaï : vivre de ce qui nous passionne"

par Christie VANBREMEERSCH, publié en 2018 chez First.

couverture de trouver son ikigaï

Ce qu’il faut retenir :

L’ouvrage de Christie Vanbremeersch fait sans doute partie des best-sellers du développement personnel tant la recherche de sens et d’épanouissement dans l’activité professionnelle est aujourd’hui portée aux nus. Si l’ikigaï est l'équivalent japonais de la « joie de vivre » et de la "raison d'être", ce qui donne envie de se lever le matin, il est souvent représenté comme la jonction de 4 motivations professionnelles : ce que l’on aime, ce que pour quoi on est doué, ce dont le monde a besoin, et enfin ce pour quoi on est prêt à vous payer… Christie Vanbremeersch propose dans son ouvrage quelques clés à la portée de chacun pour trouver cet ikigaï, aussi unique qu’il y a de personnalités, tout en prévenant dès le début de son ouvrage : il y a parmi les chercheurs d’ikigaï, les "ikigatés" (ceux qui l’ont trouvé), les "ikifauchés" (ils l’ont trouvé mais n’arrivent pas en vivre), les "ikiennuyés" (qui manquent encore de sens dans leur activité), et les "ikistagnants" (la recherche n’est pas une fin en soi pour qui veut trouver son ikigaï…). Alors pour nous inviter à l’action, Christie Vanbremeersch détaille une trentaine de pistes à explorer, de façon très concrète, par des exercices que chacun peut réaliser dans son quotidien : se recentrer sur ses envies, tirer le fil de ses curiosités, requestionner ses rêves d’enfant, ce qui nous rend jaloux, nous met en colère, mais aussi prêter attention aux petits signes et synchronicités de la vie, célébrer ses petites victoires, assumer son style, s’occuper de soi ou encore se préparer à se tromper… Même si vous n’êtes pas forcément à la recherche de votre ikigaï, cet ouvrage est intéressant pour se questionner sur son activité, faire le point sur ses envies et assumer ses choix. Idéal pour démarrer une nouvelle année non ?

Ce que j’ai aimé :

  • Lire les petites histoires des proches de l’auteure restituée sous forme d’interviews, il y en a toujours une qui vous touche plus que les autres,
  • Relever les conseils et les exercices pratico-pratiques auxquels nous invitent l’auteure, faciles à mettre en œuvre dans le quotidien

"Comment vient l’ambition ? Viser la lune pour atteindre les étoiles"

par Frédérique Cintrat, publié chez Eyrolles en 2018

couverture de Comment vient l'ambition ?

Ce qu’il faut retenir :

Frédérique Cintrat a un parcours peu commun : issue d’une famille d’agriculteurs, elle nourrit dès le plus jeune âge, de l’ambition. C’est ce qui la pousse à envoyer un courrier à l’émission "Aujourd’hui la vie" et à participer au débat télévisuel sur la thématique aux côtés de 2 grandes dames, Françoise Giroux et Elisabeth Badinter, alors qu’elle n’a que 17 ans, et déjà son bac en poche !... De ces études en école de commerce puis de son parcours dans l’assurance à ses récentes aventures entrepreneuriales, son histoire est avant tout celle d’une femme battante, qui relève des défis, rebondit après les échecs, et s’engage continuellement auprès des autres qu’il s’agisse de son implication dans de nombreux réseaux professionnels comme auprès de sa famille. Avec cet ouvrage basé sur son expérience, mais aussi celle de 11 personnalités hommes et femmes qu’elle a interrogés, Frédérique Cintrat nous invite à revisiter le concept d’ambition. Si l’on s’en tient à la définition, comme nous le rappelle l’auteure, l’ambition c’est "le désir ardent de réaliser ses projets". Et pourtant, ce terme est chargé d’ambiguïté et d’une connotation négative, souvent associé à la masculinité et au pouvoir. Le désir de se réaliser n’a cependant pas de sexe, ni d’âge, ni ne signifie d’écraser ceux qui nous entourent… Les autres définitions de l’ambition que Frédérique Cintrat nous propose de découvrir sont celles de ces 11 invités : « l’ambition c’est réaliser ses rêves sans limite », « c’est vaincre ses peurs et ne rien s’interdire », « c’est agir comme un sportif de haut niveau qui veut toujours améliorer ses performances », « c’est le contraire de la routine », « c’est avoir envie de relever des défis même petits », « c’est de se surpasser pour changer l’ordre établi », « c’est de se projeter dans l’avenir », « de se mettre au service d’une grande idée », « de vouloir faire bouger les choses », … Autant de définitions qui nous réconcilient avec l’ambition non ? Cet ouvrage est non seulement féministe, invitant les femmes à dépasser les stéréotypes sociaux auxquelles elles sont soumises depuis l’enfance, mais également foncièrement optimiste montrant que l’ambition peut se révéler à tout âge de la vie. Pour nous aider sur ce chemin, Frédérique Cintrat dispense à la fin quelques conseils très pratiques à appliquer sans modération (pour développer son réseau, travailler sa posture, saisir les opportunités, optimiser son image...) pour passer de l'ambition à l'action ;)

Ce que j’ai aimé :

  • La sincérité de l’auteure qui n’hésite pas à raconter son histoire en détails, y compris les difficultés qu’elle a rencontrées
  • Toutes les histoires des personnes interviewées, vraies, touchantes, inspirantes, admirables !
  • Les petites fiches pratiques à la fin de l’ouvrage, à lire comme on prendrait un thé avec l’auteure !

Peut-être que vous ne serez pas étonnés après ce billet de constater que ces 3 auteures sont toutes des femmes, toutes « slasheuses », toutes optimistes et qu’elles incarnent cette envie de transmettre... Sans doute pas un hasard que leurs ouvrages m’ait particulièrement parlée à l’aune d’une nouvelle année, 2019, qui sera, je l’espère, à l’image de 2018 :

  • Pleine de nouveaux défis, comme le sketchnoting que j’ai découvert il y a quelques mois et que j’ai pu mettre en pratique grâce à de très belles opportunités (notamment pour la nouvelle édition du MOOC Manager agile et collaboratif bientôt en ligne sur la plateforme FUN !)
  • Pleine de belles rencontres comme celles que je fais au quotidien chez mes clients, mes partenaires ou encore au sein des réseaux que je fréquente ;
  • Pleine d’engagements et de sens, comme l’aventure Entrepreneuze ou encore WomaPower que j’ai décidé de rejoindre pour promouvoir l’entreprenariat et le talent des femmes ;
  • Pleine d’enthousiasme, comme celui des étudiants de Master l’IGS-RH que j’ai eu la chance de former cette année à la communication digitale RH ;
  • Pleine de lectures, de MOOC et d’événements inspirants que je vous promets de continuer à restituer par mes billets et sketchnotes, dans ce blog…

Bonne année à toutes et tous !

carte de voeux en sketchnote par Gaëlle Roudaut
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly