Return to site

[Event] Les influenceurs au salon SME partagent leurs bonnes pratiques de communication digitale

· événement,community management

Nouvellement free-lance, je me suis rendue cette semaine au salon SME, un événement incontournable dédié aux TPE-PME et aux porteurs de projet, qui fêtait cette année sa 20e édition. L’occasion d’assister à quelques conférences inspirantes. J’ai notamment participé à la table ronde dédiée à l’influence sur le web, animée par Olivier Magnan, rédacteur en chef d’ÉcoRéseau. Elle réunissait 4 influenceurs incontournables dans leurs domaines respectifs et suivis par des milliers d’internautes : Cyril Bladier, fondateur de l'agence digitale Business on Line, Frédérique Cintrat, CEO d'Assurancielles & d'Axielles.com, des services assurance et networking dédiées aux femmes entrepreneurs, Pauline Laigneau, Fondatrice de la bijouterie 100% Made in France Gemmyo, et Pierre Paperon, spécialiste de la block-chain et cofondateur de Solid.

Alors comment sont-ils devenus si populaires sur le web ? Ont-ils une botte secrète ? Voici en quelques lignes les conseils éclairants qu'ils ont apporté lors de cette conférence…

Tips #1 : Générosité

Selon les intervenants de cette conférence intitulée "Mais comment font-ils pour être si influents sur le web ?", ce qui caractérise toute personne qualifiée d'influenceur sur le web, c'est d'abord sa valeur ajoutée. En effet, avec les outils numériques, il n’a jamais été aussi facile de trouver du contenu, alors pourquoi aurait-on besoin de suivre telle ou telle personne ? Pourquoi le discours de ces individus aurait-il une influence sur nos goûts, notre consommation ? Avant tout, parce qu’ils apportent de la valeur… Personne ne s’abonne à quelqu’un qui publie du contenu sur le web uniquement pour « se faire mousser » ; par contre, notre intérêt grandit si cette personne propose des contenus de qualité. Ainsi, il ne suffit pas d’être expert d’un sujet pour devenir un influenceur dans son domaine : la posture de l'influenceur est d'abord celle de quelqu’un qui partage l’information au lieu de la retenir pour lui, y compris lorsque le sujet est encore neuf, peu « débroussaillé », voire confidentiel… Il fait le pari de la générosité pour activer l’intelligence collective de sa communauté, sa capacité à se réapproprier la thématique, à la faire grandir.

Tips#2 : Authenticité

S’il est un conseil qui a transcendé toute cette conférence, c’est celui de Pierre Paperon, qui cite Oscar Wilde : en matière de communication digitale, "soyez vous-même, les autres sont déja pris". En effet, les intervenants se sont rapidement accordés sur le fait que ce qui distingue un influenceur sur le web, c’est son authenticité, la sincérité de ses propos. Ainsi qu’ils soient influenceurs sans le vouloir, influenceur naturel ou encore par différenciation des autres, ils sont percutants sur les réseaux sociaux parce qu’ils donnent un point de vue, racontent une histoire de façon inspirante, et marquent leur différence par leur sincérité. En ce sens, les intervenants insistent sur le fait qu’un influenceur est d’abord quelqu’un qui a travaillé sur lui-même, pour trouver son « angle » : parce qu’il amène de la distance, relativise, met en perspective avec son propre regard, son propos est plus engageant pour ses lecteurs.
En tant qu'entrepreneur, être influenceur c'est aussi nourrir sa marque, la faire briller en l'incarnant : ainsi, Pauline Laigneau est à la fois une personne remarquable sur le web en tant qu’individu, et dès qu’elle prend la parole, c’est aussi l’image de sa société qu’elle embarque avec elle et qu’elle nourrit de sa personnalité.

Tips#3 : Temps

Vous l’aurez compris, ils n’ont pas réuni des milliers de followers en 1 mois… C’est la régularité et la persévérance dans les publications qui va permettre au fil du temps, de fédérer, de fidéliser et de développer une communauté. Se donner du temps est donc essentiel... Et cela implique également un réel investissement : pour faire une curation de contenus pertinente et la livrer à sa communauté, pour produire régulièrement des contenus en s’appuyant sur son expertise, ses lectures, ses rencontres, etc. il faut du temps ! Plus l’influenceur est généreux envers sa communauté, plus cela implique qu’il soit généreux de son temps !

Tips#4 : Pédagogie

Pour Cyril Bladier, l'influence ne doit évidemment pas se résumer en nombre de like, de followers, ou de mentions sur les réseaux sociaux, mais en apports business. C’est certes bon pour l'ego mais quid du porte-monnaie ? Un vrai défi pour l’influenceur et d’autant plus lorsqu’il investit son temps... Pour autant, aux Etats-Unis, selon Pierre Paperon, 80 à 90% du business passe par Linked In en BtoB : contacts personnels, indirects, demandes de séminaires… La communication digitale permet de valoriser l’expertise, de crédibiliser les acteurs, à condition qu’ils restent humains et simples (voir le 1er tips sur l’authenticité 😊), et qu’ils fassent un vrai travail de pédagogie auprès de leurs cibles.
C’est à cette condition aussi que le contenu a de l’impact auprès de la communauté, parce que malgré le degré d’expertise, il parle directement à sa cible, avec son langage.
Ainsi, Frédérique Cintrat, auteur de l’ouvrage « Comment vient l’ambition ? Viser la lune pour atteindre les étoiles » raconte que sa plus grande fierté, en tant qu’influenceuse sur l’entreprenariat féminin, c’est de rencontrer ses followeuses et de les entendre dire que son livre leur a donné envie de lancer leur start-up. Selon Frédérique, « l’influence sert à avoir un impact, à faire bouger les choses ! ».

Tips#5 : Ciblage

Mais alors quels outils et médias sociaux faut-il privilégier pour faire rayonner son expertise ?

Les intervenants citent Linked In, Twitter, Instagram qui remplacera peut-être Facebook, et même Snapchat, auprès des plus jeunes… mais ils évoquent aussi d’autres canaux par lesquels l’influence peut s’exercer : ouvrages, podcast, blog, chroniques dans la presse, conférences, ... Le secret, c’est la diversité des points de contacts avec sa communauté, mais dans une logique ciblée : prioriser un réseau pour gérer sa communication digitale et ne pas s’éparpiller sur tous les médiaux sociaux, et utiliser d’autres canaux pour une approche plus qualitative.

Finalement, en matière d'influence, comme de marketing et de communication, choisir le réseau social ou le canal qui correspond à sa cible reste le meilleur moyen de l’atteindre : où sont mes utilisateurs ? quels usages ont-ils de ce réseau social ? A quel rythme consomment-ils du contenu ? Trois questions-clés pour publier du contenu au bon endroit et toucher les bonnes personnes… et à condition d’avoir suivi les 4 autres tips de ce billet ;) !

rencontre et dédicace avec Frédérique Cintrat :)

Et j’en ai profité : sur le salon, Frédérique Cintrat dédicait son ouvrage « comment vient l’ambition : viser les étoiles pour décrocher la lune » ! Une lecture qui promet d’être particulièrement inspirante !!

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly